Bio

*

Né en 1983 en Sardaigne. Diplômé en Sciences Politiques à l’Université de Bologne (Master II), il se plonge ensuite dans la photographie, qu’il étudie à l’École Supérieure des Arts de l’Image « Le 75″, à Bruxelles, où il obtient en 2009 la licence en Arts plastiques et Visuels.

Parallèlement, il entame une vaste interrogation photographique, toujours en cours, sur le rapport des individus à l’espace vécu ou traversé, qui alimente les cycles photographiques : Chez-soi, Cité Modèle, Hétérotopies, Silences urbains et In limine.

En 2008 il gagne une bourse « Leonardo » et effectue un stage de quatre mois en qualité de photographe auprès du quotidien La Libre Belgique. Sa participation quotidienne au dialogue entre la presse et le pouvoir donne naissance à La Libre Belgique off, une réflexion critique sur le théâtre de la politique et de la presse.

Travaille depuis 2006 sur les traditions populaires en Sardaigne, notamment sur le Carrasegare. En 2009 son interprétation du Carrasegare est est exposée au Musée du Carnaval et du Masque de Binche, en Belgique. Un livre, Sardaigne, île de Masques – Photographies du Carrasegare pour les éditions du Musée, voit également le jour.

Une fois obtenue sa Licence en Photographie, il reçoit sa première carte blanche de la part du Centre Régional de la Photographie Nord-Pas de Calais ainsi que l’organisation d’une rétrospective intitulée Vie est espaces – Fragments d’un écart, qui réunit les cycles Carrasegare, Cité Modèle, Hétérotopies, Chez-soi, La Libre Belgique off et enfin Maelström, une exploration personnelle des temps morts qui remplissent les coulisses de spectacles.

Entre 2009 et 2010 il est assistant du photographe Eric Dessert (Galerie Camera obscura, Paris), auprès du Service de l’Inventaire du Patrimoine Culturel de la Région Rhône-Alpes à Lyon.

En 2010: il est choisi par Rurart – Centre d’Art contemporain pour une résidence de création de quatre mois à Niort, dans le cadre du programme Écritures de lumière, afin de poursuivre le cycle Silences urbains; il expose  Maelström à l’Espace Boris Vian de Vieux Condé et à la Maison de la Jeunesse et de la Culture Athena de Saint-Saulve ; Silences urbains ouvre la première édition des Rencontres photographiques de Dunkerque; il poursuit l’exploration du Carrasegare en Sardaigne, de Maelström à Prague et à Paris, de Hétérotopies; en collaboration avec l’association Dialogue de l’image et l’Istituto dei Ciechi de Palermo (IT), il commence le projet Montre-moi qui tu es, un atelier expérimental de photographie sténopé avec des personnes aveugles et malvoyantes.

En 2011: il participe au Festival Transphotographiques de Lille avec Cité Modèle dans le cadre de l’exposition collective Nord[s]; il expose Cité Modèle, Silences urbains et Maelström à l’Atelier Berjoan pendant le Festival Itinéraires d’Artistes; Hétérotopies est sélectionné par Su Palatu_Fotografia pour le Festival A.Banda et il est exposé à Sa Domo manna de Villanova Monteleone (IT); en collaboration avec la Maison du Geste et de l’Image, le Collège Descartes de Tremblay-en-France et l’association Cérès – L’Art, Terres fertiles, il développe le projet d’atelier photographique Autobiographie d’un lieu, exposé d’abord à la Démocratie locale puis à la Maison du Geste et de l’Image; il poursuit le projet Montre-moi qui tu es à Palerme, Silences urbains, Hétérotopies et Maelström en France.

En 2012: il est choisi par la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) Nord-Pas de Calais et la Communauté de Communes Flandre-Lys pour une Résidence d’artiste de la durée de quatre mois, pendant laquelle il poursuit Silences urbains, expose Cité Modèle à l’Espace culturel Robert Hossein à Merville, Chez-soi à la Biblithèque de Fleurbaix, Carrasegare à la Mairie d’Estaires et Silences urbains à la Communauté de Communes Flandre-Lys; il poursuit le projet Montre-moi qui tu es à Paris auprès de la Fédération des Aveugles et Handicapés Visuels de France, et organise en tant que commissaire l’exposition photographique au siège de l’UNESCO ainsi que l’édition du livre Au-delà de l’ombre; il expose Hétérotopies à l’Ex Convento del Carmelo (Sassari, IT) et à S’Olivariu (Gonnesa, IT), dans le cadre de A.Banda, festival organisé par Su Palatu; il expose Silences urbains à l’intérieur de la collective Écritures de lumière auprès de Rurart – Centre d’Art contemporain à Venours; il reçoit une carte blanche sur le paysage contemporain par Su Palatu_associazione culturale, ce qui donne naissance au projet In limine.

En 2013: le premier chapitre de In limine est exposé à la Galleria L.E.M. (Sassari, IT), en collaboration avec Su Palatu_associazione culturale; un livre, Paesaggi_in limine, est publié aux édition Soter editrice ; expose L’espace du dehors (Hétérotopies + Silences urbains) au Musée d’Art et d’Histoire de Colombes ; expose  Maelström à la Galerie de l’Avant Seine Théâtre de Colombes ; expose In limine au MURATS de Samugheo (IT) ; est choisi par la DRAC Ile-de-France pour une résidence d’artiste à Colombes ; finaliste avec le projet Résonances du concours « Art, Patrimoine et Droits de l’Homme » (IT) ; continue le projet In limine en Sardaigne ; voyage en Turquie et dans les Balkans (Slovénie, Croatie, Bosnie, Monténégro, Albanie), en vue d’un projet photographique sur le paysage autour de la Méditerranée.

En 2014 : continue le projet In limine en Sardaigne ; gagne l’édition 2014 du prestigieux projet éditorial « Opera prima », une collection de poésie dédiée aux auteurs inédits, avec le recueil Angle mort, publié aux éditions Anterem ; voyage à plusieurs reprises dans l’ouest et le sud de l’Irlande puis aux Açores ; est choisi par la DRAC Ile-de-France pour une résidence d’artiste de deux ans à Bondy (avec Marc Pataut et le collectif Faux-amis), en collaboration avec la Maison du Geste et de l’Image.

En 2015 : est choisi par la DRAC Nord Pas-de-Calais pour une résidence d’artiste à Boulogne-sur-Mer ; expose Autour de In limine au Château-Musée de Boulogne-sur-Mer ; voyage en Suède ; poursuit la résidence d’artiste à Bondy, où il expose pendant « Photo-stop » ; voyage en moto et à la chambre 4×5″ en Turquie, Bulgarie, Macédoine, Grèce et Albanie.

Vit entre Paris et la Sardaigne.